De Bastogne à Zurich

 
Le Guide du futur étudiant 2013-2014 est sorti

Où mange-t-on de la Currywurst et pourquoi aller étudier en Grande-Bretagne?

Sur la couverture, on voit un étudiant de dos, qui hésite à entrer dans le bâtiment historique de l’Université du Luxembourg. Quel domaine d’étude choisir? Quelle langue d’enseignement? Quelle université? Quelle ville?, semble-t-il se demander.

Les interrogations sont nombreuses et les réponses souvent cruciales face à un marché de l’emploi dont plus de 50% des postes créés recquièrent des qualifications de niveau supérieur, comme le rappelle dans sa préface l’encore-ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Martine Hansen.

[cleeng_content id= »395755856″ description= »Pour lire la suite de cet article, vous avez la possibilité de l\’acheter à l\’unité ou via un abonnement » price= »0.49″ t= »article »]Depuis 1987 l’Association des cercles d’étudiant luxembourgeois (ACEL) publie chaque année son Guide du futur étudiant pour aider les jeunes dans leur choix. Aix-en-Provence ou Francfort, Liège ou Genève, la Suède ou le Canada, l’ACEL y présente toutes les infos utiles pour s’inscrire et s’installer, des frais d’inscription au coût moyen d’un logement en passant par les attraits touristiques et bien sûr le cercle d’étudiant luxembourgeois local.

On apprend ainsi que la Currywurst (saucisse avec une sauce tomate au curry) est le plat berlinois par excellence, que pour s’amuser à Strasbourg, il convient de sortir au Rock City avant d’aller manger au Renard Prêchant et de danser à la Salamandre, que les transports en commun sont gratuits avec la carte d’étudiant à Mayence, qu’il n’y a pas de quartier étudiant à Namur mais qu’on peut facilement y trouver un logement dans le centre-ville. Ou alors que pour s’installer en collocation avec des Luxembourgeois à Vienne, il suffit de passer sur la page Facebook du LSW.

Les erreurs
 
sont autorisées

Les études supérieures au Luxembourg ne sont pas oubliées avec toutes les possibilités de formation BTS (brevet de technicien supérieur) et universitaires à Walferdange et au Limpertsberg.

Mais le Guide du futur étudiant, ce sont aussi toutes les adresses pour obtenir une bourse, les contacts du programme de mobilité en Europe et les bons conseils d’anciens.

Clifton, étudiant en droit rappelle ainsi qu’une partie importante des études consiste à se demander ce qu’on va faire de sa vie et que prendre son temps et faire des erreurs sont autorisés.

Jessica, inscrite en master d’histoire se prend parfois pour Sherlock Holmes quand elle fouille les archives, les bibliothèques ou internet à la recherche d’information. Sacha, informaticien, a préféré s’inscrire dans une école supérieure spécialisée plutôt qu’à polytechnique, «parce que c’est moins théorique et plus pratique» et donc plus adapté aux demandes du marché de l’emploi.

Le Guide, tiré à dix mille exemplaires, est disponible gratuitement dans les agences de la Spuerkees, auprès du Cedies (Centre de documentation et de’information sur l’enseignement supérieur), de l’Université du Luxembourg, de la Maison d’orientation, du Centre information jeunes, de la Bibliothèque nationale, du Service national de la jeunesse, du Point information jeunes, sur le site internet de l’Acel (www.acel.lu) et, bien sûr, sur leur stand à la Foire de l’étudiant.
 
Laurence Harf

[/cleeng_content]