Zone euro: le taux de chômage inchangé en août à 9,1%

Le taux de chômage dans la zone euro est resté stable en août et conforme aux attentes des analystes, à 9,1%, a annoncé lundi l’Office européen de statistiques Eurostat.

Ce chiffre est semblable aux valeurs enregistrées en juin et en juillet. Le chômage reste ainsi à son plus bas niveau depuis février 2009, a rappelé Eurostat dans un communiqué. Les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset tablaient précisément sur 9,1%.

Le taux de chômage dans la zone euro était repassé en septembre 2016 sous le seuil symbolique de 10%. Il ne cesse de reculer depuis.

S’il reste très élevé en Espagne (17,1%), et supérieur à 10% en Italie (11,2%) ou à Chypre (10,7%), le taux de chômage continue de reculer en Allemagne (3,6% contre 3,7% en juillet) ou aux Pays-Bas (4,7% contre 4,8%). En France (9,8%), il reste supérieur à la moyenne des 19 pays de la monnaie unique. Il était de 9,7% en juillet.

Dans l’ensemble de l’Union européenne, le taux de chômage s’établit à 7,6%, en léger recul par rapport à juillet (7,7%). Il s’agit du niveau le plus faible enregistré depuis novembre 2008. Parmi les 28, les taux de chômage les plus faibles ont été enregistrés en République tchèque (2,9%), en Allemagne (3,6%) ainsi qu’à Malte (4,2%).

Le taux le plus élevé reste celui de la Grèce (21,2% en juin 2017, dernier chiffre disponible). Sur un an, par rapport à août 2016, le taux de chômage a baissé dans tous les Etats membres dont les données sont comparables dans le temps, sauf en Finlande où il est resté stable, précise encore le communiqué d’Eurostat.

En août 2017, 3,754 millions de jeunes de moins de 25 ans étaient au chômage dans l’UE, dont 2,668 millions dans les 19 pays de la zone euro, est-il souligné. Le taux le plus faible a été observé en Allemagne (6,4%), tandis que les plus élevés ont été enregistrés en Grèce (43,3% en juin 2017), en Espagne (38,7%) et en Italie (35,1%).