Vivre,un métier à risque / Claudio Magris, micro-récits

Corina Ciocârlie / Le dernier opus signé Claudio Magris s’ouvre sur une citation d’Albert Londe – auteur, en 1886, d’un ouvrage intitulé La Photographie instantanée: «…prendre, en passant, tout ce qui peut s’offrir inopinément…». C’est exactement ce que propose, une fois de plus, l’auteur de Danube et de Microcosmes – survoler, humer, ausculter sans s’attarder
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.