Vent frais

Claude Meisch, ministre de l’Education / Le Jeudi, l’hebdomadaire en langue française, fut le premier média luxembourgeois à s’adresser aux francophones et francophiles du Grand-Duché, dès 1997.

Pour de nombreux lecteurs, il a ainsi ouvert un nouveau canal d’information pour mieux comprendre le pays dans lequel ils vivent et travaillent. Pour la classe politique, ce fut un vent frais, avec une approche et des questions souvent différentes, tentant de cerner les réels enjeux plutôt que les querelles de clocher. Le Jeudi fut aussi pionnier en ouvrant une tribune à la diversité des opinions qui animent ce pays.

Au fil des analyses, des commentaires et des éditos, nous n’avons certes pas toujours été d’accord… Mais j’ai toujours goûté la qualité du débat!

PARTAGER
Article précédentVingt ans, déjà!
Article suivantLibertés au défi