Un stand avec des armes illégales à la braderie d’Esch

La police a repéré un stand qui proposait  des armes illégales (armes blanches) à l’occasion de la grande braderie dédiée à la journée française à Esch-sur-Alzette. Comme le vendeur ne disposait pas des autorisations nécessaires à la vente d’armes, les policiers ont procédé à la fermeture du stand et à la saisie des objets illicites.

Cette affaire fait notamment rappeler à la foire agricole d’Ettelbruck où un vendeur a été verbalisé pour vente illégale d’armes blanches.

Que dit la loi ?

Sont considérés comme armes blanches selon la définition juridique,  « toute arme dont l’action perforante, tranchante ou brisante n’est due qu’à la force humaine ou à un mécanisme auquel elle a été transmise, à l’exclusion d’une explosion. Exemples d’armes blanches : les couteaux, les matraques, … »

La loi luxembourgeois est considérée comme très sévère en matière d’armes ainsi la Loi du 15 mars 1983 sur les armes et munitions et règlement d’exécution du 13 avril 1983 et la Loi du 25 mars 1982 portant approbation de la Convention européenne sur le contrôle de l’acquisition et de la détention d’armes à feu par des particuliers, ouverte à la signature à Strasbourg prohibent l’utilisation et la vente des armes blanches dont la lame a plus d’un tranchant, les baïonnettes, épées, glaives, sabres, dards, stylets, couteaux à lancer et les couteaux dont la lame peut être fixée par un cran d’arrêt.

Armes au Luxembourg

Pas d’arme sans autorisation. C’est la règle de base pour acheter une arme au Luxembourg. L’autorisation est à demander au ministère de la Justice pour toute arme à feu. Les armes automatiques et les lance-roquettes sont interdits. Pistolets, revolvers, fusils et les munitions correspondantes nécessitent une autorisation. 14 000 personnes dans le pays possèdent actuellement environ 90 000 armes. Ou pour le dire autrement: pour 100 habitants, il y à environ 15,3 armes dans le pays (Allemagne: 30,3, Belgique: 17,2, France 31,2). Les deux-tiers des propriétaires d’armes sont des tireurs sportifs, le reste des collectionneurs, chasseurs, héritiers et employés en sécurité. (Source: www.mj.public.lu)

AN