Un homard d’un bleu très rare rejoint Océanopolis à Brest

Un homard pêché dans la baie de Saint-Brieuc la semaine dernière, a échappé à la marmite grâce à sa couleur bleu roi très rare et a été remis mercredi à l’Aquarium d’Océanopolis à Brest, a constaté un photographe de l’AFP.

« Les scientifiques estiment qu’un homard sur deux à trois millions est de couleur bleue », précise l’aquarium brestois dans un communiqué. Le spécimen rarissime a été installé mercredi dans l’espace Minilab du pavillon Bretagne. « Habituellement, la carapace du homard contient à la fois un pigment rouge-orangé, l’astaxanthine, et un pigment bleu, la crustacyanine », explique-t-on de même source. « Cette combinaison donne une couleur, souvent sombre, allant du marron au bleu foncé ». A la cuisson seule reste la pigmentation orangée. « La particularité physique de ce spécimen, cette teinte bleue exceptionnelle, est due à une anomalie génétique qui favorise le développement d’un excès de crustacyanine, le pigment bleu », note l’aquarium. « A l’inverse, il existe des spécimens encore plus rares, totalement dépourvus de crustacyanine, et qui arborent une belle teinte orangée. C’est le cas d’un spécimen déjà présenté dans le pavillon Bretagne d’Océanopolis », précise-t-on de même source.

afp