Un concept artistique nommé «Intro» / A la galerie «beim Engel»

Florence Bécanne / On attendait depuis longtemps de sérieux changements quant à l’attribution – très aléatoire – des espaces d’exposition de la Konschthaus «beim Engel», gérée par le ministère de la Culture. En effet, qualitativement, le pire a succédé au meilleur et inversement. De quoi dérouter les curieux ou les amateurs non éclairés d’art contemporain.
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.