Turquie: Erdogan n’a « pas de respect » pour la décision de justice qui a libéré deux journalistes emprisonnés

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé dimanche qu’il « n’avait pas de respect » pour la décision de la Cour constitutionnelle qui a permis la libération de deux journalistes emprisonnés, au cours d’une conférence de presse.

« Je le dis très clairement: je n’ai pas de respect pour cette décision », a martelé le chef de l’Etat. Can Dündar, rédacteur en chef du quotidien d’opposition Cumhuriyet, et Erdem Gül, son chef de bureau à Ankara, ont été libérés vendredi, après 92 jours de détention préventive.

Ils seront jugés en mars, pour avoir fait état de livraisons d’armes d’Ankara à des rebelles islamistes en Syrie.

afp

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE