Comme une trahison / Négociations de coalition: une arithmétique parfois surprenante

Jérôme Quiqueret /Le parti sorti en tête des urnes n’arrive pas toujours aux commandes. Une question d’interprétation et, parfois, de «magouille», selon Dan Kersch. Quand les résultats sont clairs, comme ce fut le cas dans la grande majorité des communes, les coalitions sont ficelées rapidement. Toutefois, les différentes possibilités permises par le petit jeu des
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.
PARTAGER
Article précédentDISSONANCES/ Esch: la tuile!
Article suivantTraver-city