Témoignage de terroriste / Il y a quarante ans, les Brigades rouges au sommet de la lutte des classes

Michel Petit / Début 1978. L’Italie peaufine le «compromis historique» entre les démocrates-chrétiens et les communistes, prétexte à l’enlèvement et à l’assassinat d’Aldo Moro par les Brigades rouges. Paolo, son «nom de guerre», a appartenu à la «colonna sarde» qui opérait dans le bastion d’Enrico Berlinguer, signataire du compromis. Anodin. Au soleil couchant, deux hommes
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.