Teint à Belair, mutin à Paris /Les passages clandestins de Cohn-Bendit durant Mai 68 au Luxembourg

Jérôme Quiqueret / Expulsée du territoire français le 21 mai, l’icône libertairedu mouvement est passée par le Grand-Duché pour regagnerla France, d’abord, et la quitter, ensuite. Le temps s’écoule pour tous à la même vitesse. Y compris pour des historiens comme Henri Wehenkel et Janine Frisch habitués à lui redonner de l’épaisseur. En cinquante ans,
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.