« Je suis surpris par la rapidité de la décision prise par la Commission Juncker »

Suite à la décision de la Commission européenne d’autoriser, sous certaines conditions, l’acquisition d’Ilva par ArcelorMittal, le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie, Étienne Schneider, prend position:

«Je suis surpris par la rapidité de la décision prise par la Commission Juncker qui avait pourtant annoncé vouloir effectuer une enquête approfondie pour connaître le périmètre exact du dossier d’acquisition et les impacts y liés. Je déplore fortement le fait que le site de Dudelange devra quitter le groupe ArcelorMittal pour être cédé à un repreneur inconnu. Je regrette que le feu vert de la Commission crée de grandes incertitudes parmi les salariés quant au maintien de leur emploi et de leurs conditions de travail. J’ai une entrevue mercredi prochain avec Aditya Mittal pour discuter de l’avenir du site luxembourgeois. Outre mes interventions auprès des dirigeants du groupe ArcelorMittal, je rencontrerai également chaque repreneur potentiel afin de m’assurer du sérieux des projets industriels proposés dans l’intérêt des salariés concernés et dans l’intérêt d’une économie nationale diversifiée.»

Communiqué

Lire aussi:Bruxelles autorise sous conditions l’acquisition de l’italien Ilva par ArcelorMittal