La solitude des geishas /«Geisha ou le jeu du shamisen»de Christian Perrissin et Christian Durieux (Futuropolis)

Jacques Hillion / Dans la première partie de ce roman graphique (lire Le Jeudi du 22 juin 2017), Setsuko Tsuda a été vendu par son père, un samouraï déchu, à une maison réputée de geishas. Elle y suivra l’apprentissage des arts. Dans le second tome, Setsuko Tsuda a 18 ans. Son apprentissage est terminé. Elle
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.