Russie/Poutine annonce une hausse anticipée du salaire minimum

Le président russe Vladimir Poutine, qui brigue un quatrième mandat à la présidentielle de mars, a annoncé mercredi une augmentation anticipée du salaire minimum qui profitera selon lui à quatre millions de Russes.
Quelques heures avant d’inaugurer son quartier général de campagne, le maître du Kremlin, dont le dernier mandat a été marqué par une crise douloureuse pour le pouvoir d’achat des Russes, s’est rendu dans une usine de la région de Tver (nord-ouest). « La dynamique de l’économie russe reste positive. (…) Nous pouvons égaliser le salaire minimum et le minimum vital à partir du 1er mai de cette année » et non le 1er janvier 2019 comme prévu en l’état, a déclaré Vladimir Poutine, cité par les agences russes. Le salaire minimum serait ainsi porté à 11.163 roubles, soit 163 euros au taux actuel. Il est de 9.489 roubles, soit 139 euros, depuis le 1er janvier. Fin décembre, le président avait signé un décret relevant le salaire minimum à 85% du revenu de subsistance à partir du 1er janvier 2018, et prévoyant de le porter à 100% de ce revenu à partir du 1er janvier 2019. « Cela concernera environ quatre millions de personnes » travaillant dans des services publics, des petites entreprises ou des retraités qui occupent un emploi pour compenser la faiblesse des pensions, a souligné le président russe.
Vladimir Poutine a construit sa popularité en partie sur la hausse du niveau de vie permise par le boom pétrolier du début des années 2000, après des années très difficiles suivant l’accession à l’économie de marché en 1991. Malgré les promesses de campagne lors de son retour au Kremlin en 2012 après quatre ans au poste de Premier ministre, son dernier mandat a été marqué par une chute du niveau de vie et une progression de la pauvreté, conséquence de la flambée des prix causée entre 2014 et 2016 par la chute des cours du pétrole et les sanctions occidentales liées à la crise ukrainienne. Fin décembre, le Kremlin avait ainsi présenté l’inflation historiquement basse de 2017 (2,5%, le plus bas niveau depuis la chute de l’URSS) comme un succès majeur de l’année écoulée.

Mercredi après-midi, le président a inauguré dans la foulée son QG de campagne à Moscou, où il a rendu publique une partie de son équipe de campagne.