Russie: la croissance s’est accélérée à 2,3% en 2018

La croissance de l’économie russe s’est accélérée à 2,3% en 2018, soit nettement plus que prévu par le gouvernement et le Fonds monétaire international (FMI), selon la première estimation publiée lundi par l’institut statistique Rosstat.

Le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) de la Russie est non seulement supérieur à celui de 2017 (1,6%) mais aussi aux prévisions du ministère de l’Economie (1,8%) et du FMI (1,7%). L’économie russe a renoué avec la croissance en 2017, après deux ans de récession en 2015-2016. Selon Rosstat, le PIB russe s’est élevé à 103.626,6 milliards de roubles (1.379,5 milliards d’euros au taux actuel) en 2018, tiré notamment par le secteur de l’hôtellerie et de la restauration (+6,1%) qui a bénéficié de la Coupe du monde de football accueillie en Russie pendant l’été.

Le ministère de l’Economie avait initialement prévu une croissance de 2,1%, avant de revoir sa prévision à la baisse à 1,8% afin de prendre en compte l’impact des sanctions économiques américaines qui ont pesé sur le rouble. Les récents chiffres du secteur de la construction en forte hausse pour 2018 (+5,3%), annoncés par Rosstat, faisaient envisager gouvernement et Banque centrale une croissance meilleure qu’attendu. Si la Russie a tourné la page de la plus longue récession traversée par le pays, en 20 ans de pouvoir de Vladimir Poutine, le rythme de la reprise reste loin des ambitions affichées par le Kremlin.

Lors de la campagne électorale pour son quatrième mandat (2018-2024), le président russe s’était fixé pour objectif de diviser par deux la pauvreté et de multiplier par 1,5 le PIB par habitant d’ici 2025, ce qui nécessite une croissance annuelle de 4%. Pour la période de 2018-2020, la Banque centrale, qui appelle à des réformes structurelles pour diversifier l’économie, table sur une croissance annuelle entre 1,5 et 2,0%.