Quartier de la Gare: Etienne Schneider promet «des résultats à très court terme »

PHOTO: Editpress / Hervé MONTAIGU

La bourgmestre de Luxembourg, Lydie Polfer, avait thématisé la semaine passée le problème de criminalité organisée dans le quartier de la Gare, pointant du doigt le trafic de drogues.

Invité ce lundi 18 janvier 2016 par nos confrères de RTL, le ministre de la Sécurité intérieure a promis des résultats « à très court terme ».

Une réunion, samedi, entre de représentants de son ministère, de celui de Justice, de l’Economie (responsable des autorisations de commerce), de la police, et du parquet a permis de décider d’actions « pour combattre la criminalité organisée et rendre plus vivable ce quartier » a indiqué Etienne Schneider. Le ministre n’a pas voulu donner de détails, pour ne pas informer les criminels visés.

Schneider a au passage rejeté l’expression « état de non droit » employé à plusieurs reprises pour décrire la situation de ce quartier de la capitale. « La police fait de nombreuses interventions » a défendu le ministre, détaillant 100 arrestations de dealers en 2015. «Ces mesures sont bonnes, mais elles ne suffisent pas », a-t-il déploré. D’où les nouvelles décisions prises samedi.

Le vice-Premier ministre socialiste a aussi glissé un mot sur la réforme fiscale qui sera présentée d’ici fin avril. « Le moment est venu d’améliorer le pouvoir d’achat » a encouragé Etienne Schneider. Même si, dans cette coalition tricolore « toute réforme se fait à trois et les trois doivent s’y retrouver ». Les socialistes ne pourront pas y imprimer tous leurs souhaits, mais « il faut trouver un équilibre sain qui laissera plus d’argent dans le porte-monnaie des gens » a-t-il souhaité.

LH 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE