Prix à la consommation du mois de janvier: Le taux d’inflation en baisse à 0.5%

Au mois de janvier 2016, l’indice des prix à la consommation, calculé par le STATEC, recule de 1.2% par rapport au mois précédent.

Comme chaque année, ce recul s’explique par les réductions de prix offertes à l’occasion des soldes d’hiver. En outre, les prix des produits pétroliers, toujours en net ralentissement, accentuent ce repli. Toutefois, en neutralisant les variations dues aux soldes et en excluant les produits pétroliers, les prix des autres biens et services progressent de 0.2%. L’inflation reste faible avec un taux de +0.5%.

L’indice général du mois de janvier exprimé en base 100 en 2015 se chiffre à 98.71 points. La moyenne semestrielle de l’indice raccordé à la base 1.1.1948 diminue et passe de 828.70 à 827.50 points.

Baisses saisonnières en raison des soldes d’hiver
Toutes les rubriques en relation avec l’habillement et les chaussures sont temporairement orientées à la baisse, la division «Articles d’habillement et chaussures» cède ainsi 17.2% par rapport au mois de décembre. En comparaison annuelle, cette division affiche néanmoins une progression de 2.0%.

Les prix de l’énergie poursuivent leur chute
L’indice des produits pétroliers perd 4.3% par rapport au mois de décembre. En particulier, le prix du mazout de chauffage recule de 10.5%, tout comme ceux du diesel et de l’essence qui ralentissent de respectivement de 5.6% et 3.4%.

Les prix des biens autres biens et services sont orientés à la hausse
Les prix des biens et services hors produits pétroliers et hors soldes progressent
de 0.2% par rapport au mois de décembre. Cette dynamique est portée par les prix des voyages à forfait qui augmentent de 1.6% en un mois. Les automobiles neuves et d’occasion ont également un impact sensible à la hausse sur l’indice général.
Le consommateur remarque aussi en janvier le rétablissement des prix des spiritueux et des liqueurs lors du passage en caisse, suite à la fin d’actions promotionnelles en relatio n avec les fêtes de fin d’années. Certains services, tels que les assurances liées au transport, l’enlèvement des ordures ménagères, les maisons de retraites et de soins, l’entretien et la réparation de voitures tirent également l’indice vers le haut.
À l’opposé, les prix diminuent de 14.5% pour le transport de personnes par air, cette forte baisse est cependant à relativiser par le fait que le mois de décembre représente le pic saisonnier de la série.
En janvier 2016, les prix pour le transport par air sont quasiment au même niveau qu’en janvier de l’année précédente.

Communiqué