Prise de position du ministre de l’Économie au sujet du projet d’acquisition d’Ilva par ArcelorMittal

Friches industrielles à Dudelange, Hall Fondoucq (Atelier D)

Dans le cadre du projet d’acquisition d’Ilva par ArcelorMittal, le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie, Étienne Schneider, prend position: «Je désapprouve une éventuelle cession du site d’ArcelorMittal Dudelange à un repreneur inconnu afin de répondre aux préoccupations de la Commission européenne sur la base du règlement de l’UE sur les concentrations.
J’interviendrai à la fois auprès de la direction d’ArcelorMittal et auprès de la Commission à Bruxelles pour que le site à Dudelange reste la propriété du groupe.

En obligeant ArcelorMittal à céder des sites de production en Europe, la Commission agit à l’encontre des intérêts de la politique industrielle européenne en entravant la création d’un véritable champion sidérurgique européen capable d’être compétitif sur le marché mondial.
Le projet d’acquisition d’Ilva par ArcelorMittal et ses répercussions encore inconnues pour le Luxembourg confirment la nécessité d’une politique de redéploiement industriel permanent.
Le ministère de l’Économie crée un environnement propice pour garder un secteur industriel fort, compétitif et diversifié, capable de sécuriser les postes de travail existants.

Communiqué

Lire aussi:ArcelorMittal propose de céder des sites européens pour acquérir l’italien Ilva