Portugal, le contre-exemple

JEAN PORTANTE / Une entente inédite de la gauche gouverne le Portugal depuis 2015.Elle s’oppose aux dogmes ultralibéraux de Bruxelles. Et ça marche. En 2015, en Europe, tous les projecteurs étaient braqués sur la Grèce. Syriza venait de remporter les élections de janvier et le gouvernement d’Alexis Tzipras fourbissait ses armes pour son bras de
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.