Pont aérien

Entre le géant Airbus et le Luxembourg, les relations économiques ne datent pas d’hier… et demain s’annonce bien Alain Ducat / Après l’achat d’un avion militaire toujours attendu et de cinq hélicoptères, le protocole d’accord signé par Etienne Schneider à Toulouse est porteur de messages à peine subliminaux intéressant des fournisseurs de l’aéronautique et du
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.