Plongée au noir / A propos de deux recueils d’Eric Brogniet

Paul Mathieu / La poésie comme acte de dénonciation de l’abomination ordinaire, des dérives innombrables du système, de la science, de la technologie… tel pourrait être le fil conducteur des récents livres d’Eric Brogniet qui s’attarde sur notre temps qui sombre. Sous une couverture chargée de noir et frappée d’un titre éloquent, Tutti cadaveri, dans
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.