Pleins feux sur la Ville

Si les feux d’artifice de la fête nationale ont été annulés en divers endroits du pays, pour cause de sécheresse et de risques d’incendie, que des édiles ont préféré ne pas courir, dans un pays où l’importante communauté lusitanienne est traumatisée par les dramatiques feux de forêt au Portugal, le grand événement de la capitale a pu se dérouler, dans des conditions finalement excellentes. Car, nonobstant les prévisions d’orages violents, et malgré une chaleur accablante invitant à s’hydrater en cette veille festive, le ciel est resté calme sur Luxembourg, dégagé même, offrant un décor parfait pour un son et lumières.

Vers 22 h 30, il faisait encore 30 degrés et des milliers de personnes s’agglutinaient aux abords de la Place de la Constitution, sur l’esplanade, le long du Boulevard Rossevelt. Les 17 minutes de feu d’artifice ont passé vite, alors que la foule patientait parfois depuis des heures. Quelque 50.000 pièces pyrotechniques ont été tirées, depuis le Pont Adolphe, tandis que la musique était jouée en direct par la Musique militaire, installée aux pieds de la Gëlle Fra. L’ensemble, synchronisé et sonorisé, a pu être apprécié d’un peu partout, même de certains quartiers plus excentrés, du côté de la Gare ou de Hollerich par exemple.

La longue nuit de fête pouvait se prolonger en Ville…