Des pierres, un homme/Jacques-François Blondel, architecte des Lumières à Metz

Christophe Prévost / Hommage à un inconnu du grand public vénéré par la profession, c’est aussi l’opportunité de mesurer l’ampleur des travaux d’urbanisme vécus par la ville au XVIIIe siècle. Il y a quelques années, la place d’Armes de Metz avait été rebaptisée de son nom. Une première occasion de découvrir le nom de «l’architecte-théoricien
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.