Pays-Bas: pas d’amende pour André Rieu, accusé d’avoir fait travailler des mineurs de nuit

Le célèbre violoniste néerlandais André Rieu n’aura pas à payer l’amende qui lui avait été infligée pour avoir fait travailler des enfants au-delà de l’heure légale lors d’une série de concerts, a décidé lundi un tribunal des Pays-Bas.

« Le tribunal a estimé que l’amende était insuffisamment fondée », a déclaré le tribunal du Limbourg (sud) dans un communiqué, jugeant « trop mince » la preuve qu’André Rieu était l’employeur des enfants au moment des faits.

M. Rieu, connu comme le « roi moderne de la valse », s’était vu infliger une amende d’un montant initial 236.000 euros, réduit par la suite à 116.000 euros, après qu’un groupe de jeunes joueurs de flûte de pan roumains était resté sur scène jusqu’à minuit lors d’une série de sept concerts en 2015.

Or, la loi néerlandaise stipule que les mineurs ne peuvent pas se produire après 23h00.

Le violoniste avait invité les enfants aux côtés du virtuose roumain de la flûte de pan Gheorghe Zamfir lors de concerts dans sa ville natale de Maastricht en juillet 2015.

André Rieu, qualifiant l’amende d' »absurde », avait saisi la justice néerlandaise en octobre, avançant qu’il « ignorait être l’employeur des enfants, comme ils jouaient avec M. Zamfir », selon son avocat, Sander Lely. « A cette heure-là, les enfants étaient sur scène pendant quelques minutes mais ils ne faisaient que saluer la foule à la fin du concert », avait expliqué M. Lely. Vedette en queue de pie et col officier, André Rieu compte depuis des décennies des millions de fans: il est le musicien classique qui a vendu le plus de disques au monde, avec 40 millions d’albums écoulés.