Que la partie commence/Les grands congrès donnent l’occasion de fourbir ses armes

Maurice Magar et Thierry Nelissen /Les listes des grands partis sont presque toutes connues, les attaques et les piques fusent déjà, mais les programmes se font attendre. Etienne Schneider est-il le reflet parfait de l’histoire du Luxembourg… ou réécrit-il l’histoire pour qu’elle colle à son personnage, fait de réalisme économique et de culture socialiste? En obtenant,
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.