Les mots voyageurs /Tulipe

Jean Portante / La tulipe vient de loin. Le nom aussi. Quand le premier Européen la tient dans la main, un certain Clusius – on est au milieu du XVIe siècle – il lui donne, le nom latin de «tulipa». Or, les Romains n’avaient pas de mot pour elle. D’où provient alors ce «tulipa» devenu d’abord «tulipan» en français, puis «tulipe»?

Eh bien, les Européens ont découvert la fleur dans les jardins des sultans de Constantinople, qui l’avaient ramenée d’Extrême-Orient. Et c’est clandestinement qu’elle parvint à Vienne d’abord, puis aux Pays-Bas. Où les bulbes étaient si appréciés qu’ils valaient une fortune.

Or, les Turcs l’appelaient «lâla». Loin, très loin de «tulipe». Qui provient d’un autre mot turc, n’ayant rien à voir avec la fleur: «tulbent». Mot, que pris aux Perses («dolband»). Or tant en persan qu’en turc, il signifie… «turban». Cette coiffe orientale formée d’une longue pièce d’étoffe roulée autour de la tête. C’est de cet enroulement enchevêtré qu’est née la métaphore.

Plus banale est l’histoire des bégonias. Qui eux tirent leur nom de Michel Bégon, gouverneur de Saint-Domingue…