Les mots voyageurs / Scrupule

Jean Portante / On a de moins en moins de scrupules, ça s’appelle «être décomplexé», suivez mon regard dans le débat sur l’immigration. Est-ce parce qu’on ne porte plus guère de sandales?

«Scrupule» a été repris du latin «scrupulus», le diminutif de «scrupus» signifiant, dans son sens premier, «pierre». Le scrupule est donc, étymologiquement parlant, un petit caillou. De ceux qui se glissaient dans les sandales des légionnaires romains, les gênant et les empêchant d’avancer.

Aujourd’hui, c’est dans la conscience que se faufile le caillou, et ça devrait aussi nous gêner et empêcher d’avancer. Or, pour dire «caillou», le français a aussi le mot «calcul», de ceux qui se forment dans nos reins et qui, comme la petite pierre dans la sandale, gênent nos mouvements.

Mais on prenait les calculs pour… calculer, souvenez-vous des abaques, ancêtres manuels de nos calculettes. Et ces calculs-là, ces cailloux-là donc, sont l’exact contraire du scrupule, car c’est bien un calcul politique qui efface le scrupule dans la conscience décomplexée des xénophobes.