Les mots voyageurs / Confettis

Jean Portante / En période de carnaval, comment ne pas penser aux confettis qu’on lance en l’air et qui, en retombant, fleurissent le pavé de multiples points multicolores. Sauf que, si l’on lançait de vrais confettis, d’abord on ne mettrait pas de «s» à la fin, et puis, on les ramasserait, pour les manger.

Pourquoi pas de «s»? «Confetti» est un mot italien qui est déjà au pluriel. Le singulier étant «confetto». C’est pareil avec «spaghetti», le pluriel de «spaghetto», signifiant «bout de ficelle». Oui, les Ritals sont des bouffeurs de bouts de ficelle. Et que mange-t-on, quand on avale des «confetti». Eh bien, en italien, «confetto» signifie «bonbon» ou «dragée».

C’est que jadis on ne lançait pas des bouts de papier, pendant le carnaval, mais des bonbons. Remplacés un certain temps par des dragées de plâtre. C’est Stendhal qui a rapatrié le mot en France.

Or, «confetto» provient du latin «confectus». Formé du préfixe «cum» (avec) et du verbe «facere» (faire). Ce qui fait de «confetto» quelque chose de fait. La «confiserie» n’est pas loin. La «confection» non plus. Qui dit exactement la même chose, mais renvoie à autre chose.