En matière de violences faites aux femmes, le Luxembourg cultive des lacunes législatives

Thierry Nelissen / L’année où le prix Nobel de la paix est décerné à un chirurgien congolais soignant des femmes victimes des pires violences, l’«orange week» a une coloration toute particulière. Qu’on s’affiche contre les violences faites aux femmes dans cette couleur ou en violet le constat est le même: trop souvent, dans une relation
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.