Marc Girardelli révèle être propriétaire de la station de ski de Bansko

L’ancienne légende luxembourgeoise du ski alpin Marc Girardelli a créé la surprise mardi en annonçant détenir la station de ski bulgare de Bansko, devenue une étape régulière de la Coupe du monde, et dont le propriétaire n’était pas précisément connu.

Le quintuple vainqueur de la Coupe du monde (1985, 1986, 1989, 1991, 1993) a indiqué avoir acquis il y a deux ans la société Ulen qui gère cette station située dans le sud-ouest de la Bulgarie et devenue la plus grande des Balkans. « J’ai acheté la société Ulen en 2016.

Elle appartenait à un fonds, je l’ai achetée à ce fonds », a-t-il déclaré dans une interview à la télévision Nova, refusant de livrer plus de détails pour des raisons de « confidentialité ».

In this file photo taken on February 17, 1989 Luxembourg’s skier Marc Girardelli

Girardelli, également quadruple champion du monde, âgé de 55 ans et d’origine autrichienne, a présenté lundi au gouvernement des documents attestant qu’il possède le fonds Tax services Ltd, la société enregistrée aux Iles Vierges britanniques qui contrôle Ulen, a précisé le ministère de l’Environnement.

Le développement spectaculaire de la station depuis 2000 à l’initiative d’Ulen a suscité et suscite toujours les critiques d’opposants et de défenseurs de l’environnement, qui dénoncent un saccage environnemental et l' »opacité » entourant la gestion de la station, sur fond de soupçons de corruption.

Girardelli a confié mardi avoir acquis la station à un prix « intéressant ». « Beaucoup de bruits négatifs couraient, créant une attitude négative à Bansko, ce qui a obligé le fonds à vendre », a-t-il précisé. L’annonce de l’ancienne star, qui est citoyen d’honneur de Bansko, intervient alors qu’Ulen lutte depuis plusieurs années pour construire une deuxième télécabine afin de désengorger l’accès aux pistes, fréquentées chaque saison par quelque 150.000 visiteurs. « Nous avons intérêt à développer la meilleure zone de ski d’Europe de l’Est », a estimé mardi Girardelli. « Nous essayons depuis dix ans de construire une deuxième télécabine et ne pouvons pas », a-t-il déploré. Comptant parmi les stations les moins chères d’Europe avec ses 75 km de pistes, Bansko se distingue par ses queues records en haute saison, la capacité horaire de l’actuelle télécabine étant limitée à 2.200 personnes.

Hôte d’épreuves de la Coupe du monde de ski alpin depuis 2009, la station bulgare accueillera un combiné, un super-G et un géant hommes du 22 au 24 février, comptant pour cette compétition.