Luxembourg/Xavier Bettel sur le point de rempiler comme Premier ministre

Le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel a été désigné par le Grand-Duc Henri pour former le futur gouvernement mardi, au surlendemain des élections législatives, a annoncé la Cour du Grand-Duché.

Il est d’usage que le « formateur » désigné devienne le chef du gouvernement après la formation de son équipe. Les libéraux emmenés par Xavier Bettel s’apprêtent à reconduire la coalition sortante en association avec les socialistes et les écologistes, dont la percée a marqué le scrutin de dimanche.

« Les partis du DP (libéraux), du LSAP (socialistes) et des Verts ont exprimé leur volonté d’entamer des négociations pour former une coalition », a précisé la Cour grand-ducale. Cette équipe est identique à celle qui avait évincé en 2013 le socio-chrétien Jean-Claude Juncker de son poste de Premier ministre, qu’il occupait depuis 1995.

Le parti social-chrétien (CSV) de l’actuel président de la Commission européenne est celui qui a récolté le plus de sièges à la Chambre des députés dimanche, soit 21 sur 60.

Mais comme il y a cinq ans, ce score a été contrebalancé par une alliance de trois partis qui, ensemble, totalisent 31 sièges.

Si les socialistes et les libéraux ont vu leur score se tasser avec respectivement 10 et 12 sièges, les écologistes ont signé une percée en passant de 6 à 9 sièges.

La composition du nouveau gouvernement luxembourgeois devrait par conséquent refléter cette poussée du parti Vert.

Xavier Bettel, 45 ans, espérait être reconduit pour maintenir l’alliance bâtie par le président français Emmanuel Macron avec lui et les deux autres chefs de gouvernement libéraux du Benelux (le Néerlandais Mark Rutte et le Belge Charles Michel) pour défendre une Europe « progressiste » contre le « repli nationaliste ».