Réforme des examens de fin d’études secondaires

A partir de la rentrée scolaire de septembre 2017, les élèves en classe de première de l’enseignement secondaire classique n’auront que six examens d’épreuves écrites et deux oraux. Actuellement, les élèves passent trois examens oraux et, selon les sections, de sept à dix épreuves écrites.

Afin de garantir les meilleures chances aux élèves, le nombre de branches d’examen sera réduit et un complément au diplôme de fin d’études sera introduit, a annoncé en substance Claude Meisch, ministre de l’Education nationale, ce mercredi, 12 avril.

Sous le nouveau système, l’élève devra répartir son choix de branches pour les examens écrits au sein de deux volets, à savoir «langues et mathématiques» et «formation générale», sachant que les branches de la spécialisation seront d’office compris dans les examens. Les branches non choisies pour examen seront évaluées par une note annuelle qui contribuera à la mention au diplôme.
Le complément au diplôme documentera tout le parcours de l’élève ainsi que les activités extra-scolaires.

Le ministre a tenu à souligner qu’il y aura plus de temps entre les examens, ce qui devrait permettre aux élèves de mieux les préparer, d’être moins soumis au stress et, en fin de compte, d’obtenir de meilleures notes.
Pour ce qui est de l’enseignement secondaire technique, un nouveau système est en préparation et devrait entrer en vigueur dès la rentrée de 2018.

Cette réforme vise aussi à mieux répondre aux exigences des universités internationales, qui font de plus en plus leurs choix basés sur les talents et les parcours spécifiques de l’élève.

TW