Luxembourg, pays de la diversité / Analyse

Qui dit Luxembourg, dit diversité. Les entreprises basées sur le territoire luxembourgeois présentent des visages de plus en plus variés qui peuvent reposer sur des attributs tels que le sexe, l’âge, le handicap, voire l’origine ethnique. C’est une réalité, et surtout une richesse, à laquelle le pays est confronté tous les jours, notamment en raison de son dynamisme économique, mais également de son rayonnement territorial que le pays exerce sur les travailleurs issus des pays limitrophes. Cette forte exposition à l’international met les entreprises sous pression dans le cadre de la course aux talents. Dans un marché du travail dynamique, conditionné par le développement des technologies numériques dernier cri et par l’émergence de nouveaux modèles d’affaires, les entreprises ne peuvent plus se passer d’un encadrement approprié en matière de gestion de la diversité.

Même si la diversité est considérée, de manière générale, comme un grand atout pour les entreprises, la diversité «mal gérée» peut vite devenir aussi un frein à la performance des entreprises. Les acteurs luxembourgeois doivent faire face à une clientèle très diversifiée, qui est souvent très attentive à la non-discrimination.

D’où l’importance de s’investir dans une vraie politique de la diversité. La bonne gestion d’une main-d’œuvre de plus en plus hétérogène peut apporter des perspectives nouvelles et complémentaires favorisant ainsi l’innovation et une meilleure performance de l’entreprise. La diversité est aussi vue comme une ressource dans le but d’accéder à des marchés variés, ce qui est crucial dans le contexte transfrontalier luxembourgeois. De même, une entreprise qui mise sur la diversité éprouve généralement moins de difficultés pour recruter des talents. Le fait de mélanger les profils, les expériences, voire les modes de pensée, renforce l’agilité d’une entreprise et donne le signal aux employés que leurs compétences sont valorisées. Les entreprises sont donc de vrais laboratoires de la diversité et de l’intégration, qui peuvent notamment servir de source d’inspiration pour répondre aux problèmes de représentativité au niveau des organes politiques et de la fonction publique.

La diversité est aussi un facteur clé en matière de création d’entreprises. Selon le dernier Global Entrepreneurship Monitor, la proportion d’entrepreneurs parmi les immigrants de première génération au Luxembourg est toujours plus grande que celle parmi la population autochtone et de deuxième génération.

Il va sans dire que la diversité est un grand atout du pays et elle est intimement liée aux valeurs nationales d’ouverture, de dynamisme et de fiabilité. La diversité est probablement le trait le plus luxembourgeois qui existe, donc valorisons-la dans toutes ses dimensions.

Carlo Thelen,

Chambre de commerce