Un loup dans l’assiette/Tous les poissons n’ont pas le même pouvoir allergisant. Le LIH le démontre

Rachid Kerrou / Telle aventure, heureusement, n’est pas si courante, mais d’aucuns se souviennent peut-être avoir passé la soirée aux urgences à veiller un proche qui aurait très mal «digéré» la succulente suite de poissons dégustée au restaurant du coin. Attaquant l’espadon avec appétit, alors que les sardines à la vénitienne étaient parfaitement passées, l’infortuné
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.