Les perversions de Cendrillon / «Elle» de Paul Verhoeven

Victime d'un agresseur masqué qui s'est introduit chez elle pour la violer, Michèle (Isabelle Huppert) décide de pousser l'enquête jusqu'au bout
A 77 ans, le réalisateur néerlandais Paul Verhoeven quitte Hollywood pour se réinventer en France, avec un thriller pervers, porté par une muse intemporelle. Petite, elle s’est retrouvée à la Une des journaux, à moitié nue, couverte de cendres. Adulte, elle vit toute seule dans une grande maison de la banlieue parisienne. A la tête
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.