Les Macron, filon glamour de la presse people

Love story atypique avec une femme plus âgée, duo romanesque à l’assaut du pouvoir, baiser devant les caméras le soir du premier tour…: Brigitte et Emmanuel Macron sont devenus les nouvelles stars de la presse people.

« La première recommandation faite aux Macron par Laurence Haïm (correspondante d’iTELE aux USA, devenue porte-parole d’En Marche!) a été de la jouer comme les Obama. Ils ont mis ce conseil parfaitement en pratique! », affirme à l’AFP Sophie des Déserts, journaliste au magazine Vanity Fair France qui, le premier, a décortiqué la communication du couple.

– ‘Evolution sociétale’ –

« Leur histoire d’amour peut faire rêver et intriguer certains », souligne Laurence Pieau, directrice de Closer. « Cet élève qui tombe amoureux de sa prof de théâtre de 24 ans son aînée, ce Rastignac qui monte à l’assaut de la capitale en lui promettant de revenir, et qui effectivement l’enlève, la fait divorcer, adopte sa famille tout en faisant le deuil d’une paternité en raison de l’âge de la femme de sa vie », détaille-t-elle.

« Ce couple au schéma inversé traduit une évolution sociétale: ce n’est pas un homme de pouvoir avec une femme plus jeune. Cela dit des choses sur la personnalité d’Emmanuel Macron », renchérit Sophie des Déserts. Pour Adélaïde de Clermont-Tonnerre, directrice de la rédaction du magazine Point de Vue, « cette histoire d’amour romanesque comporte tous les ressorts glamour, avec un potentiel légendaire puisé dans l’inconscient collectif, rappelant à la fois la jeunesse d’un Kennedy et les amours contrariées d’une royauté ».

La presse people ne s’intéressera réellement aux Macron qu’après le coup d’éclat en août 2016 du jeune ministre de l’Economie claquant la porte du gouvernement pour fonder son mouvement politique. Dans la foulée, Paris Match immortalise en une « leurs vacances en amoureux avant l’offensive », avec le couple en maillots de bain sur une plage de Biarritz. Derrière ce scoop négocié et très contrôlé, Michèle Marchand à la tête de l’agence Bestimage et du site Purepeople. Surnommée la « papesse de la presse people », cette conseillère de l’ombre a gagné la confiance depuis des années de nombreuses stars, personnalités et rédactions. A leur tour, les Macron n’hésitent pas à lui demander régulièrement conseil. « Les Macron ont un très fort capital sympathie, dans la lignée des Pompidou. Leur langage corporel est très intéressant, avec une complicité tactile affichée », souligne Adelaïde de Clermont-Tonnerre. Côté presse internationale, le couple ne laisse pas non plus indifférent: le Daily Mail va jusqu’à parler d' »histoire d’amour du siècle ».

Pour Melissa Bell, correspondante de CNN à Paris, « ce qui passionne les Américains, c’est l’histoire d’amour ». « Cette relation amoureuse entre un homme jeune et une femme mûre est très séduisante pour le lectorat féminin. Les Macron projettent une histoire moderne du couple. Les Fillon s’y prêtent beaucoup moins! », estime Point de Vue.

– Une famille à l’Elysée –

« Brigitte Macron a vite assimilé qu’elle pouvait être paparazzée et qu’il ne fallait aucun relâchement », raconte la patronne de Closer qui a publié la première photo du couple. Chaussée de godillots, l’épouse du candidat portait une simple jupe en jean.

Depuis, son look n’a plus jamais été pris en défaut. « Si Emmanuel Macron est élu, c’est une famille qui va entrer à l’Elysée. Cela fera de belles images, avec de nouveaux personnages », ajoute Laurence Pieau. Pour Candice Nédelec, chef du service politique de Gala et coauteure du livre « Les Macron » (Fayard), « le couple s’est battu pour défendre leur amour. C’est avec fierté qu’ils arrivent main dans la main sur la plus haute marche du pouvoir, comme une revanche ».

L’idylle des Macron renvoie aussi à l’affaire Gabrielle Russier, incarnée au cinéma par Annie Girardot dans le film « Mourir d’aimer » (1971): la passion d’un lycéen et de sa professeure, condamnée par la justice et qui se suicidera. « Avec les Macron, l’histoire se termine bien. Brigitte nous a dit qu’elle adore ce film, mais sans se sentir concernée », affirme Candice Nédelec. « Emmanuel Macron n’a jamais été formellement son élève. Elle n’a jamais eu à le noter ».