L’écriture de l’eau / Marco Godinho à la 58e Biennale d’art de Venise

Marie-Anne Lorgé / Un croquis, c’est un geste simple, celui d’un trait sur une feuille de papier, avec tout ce que l’on peut raconter à partir de là». Et Marco Godinho, personnage attachant, artiste rare, généreux, perfusé d’imaginaires et de poésie, m’a laissé un croquis, un dessin fait rapidement, à main levée, dans le but
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.