Leçon d’abandon

Entre les photographies de Pasha Rafiy et l’installation (vidéo/textuelle) de Robert Frankle, il y a une vacance, une façon de se livrer. De s’abandonner. Au Centre Dominique Lang, on suit les pérégrinations inhérentes à la fonction de tout ministre des Affaires étrangères. Sauf, en l’occurrence, que le ministre dont il s’agit, c’est le Luxembourgeois Jean
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.