Le suicide n’en est pas un

Jacques Hillion / Entre Calais et la Guadeloupe, un polar luxembourgeois. Karukera, l’île aux belles eaux. Aujourd’hui, ce nom caribéen pour la Guadeloupe sonne comme un vieux rhum de pirate. Gaston Zangerlé, lui, en a fait un gang qui se sert de l’archipel des Petites Antilles pour alimenter Calais en cocaïne. Ancien directeur de la
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.