Le procès LuxLeaks débute le 26 avril: Antoine Deltour, Edouard Perrin et un ancien de PWC sur le banc de accusés

Photos: Editpress / AFP

Le procès dit « LuxLeaks » débutera le mardi 26 avril 2016 au tribunal d’arrondissement de Luxembourg.

Trois personnes ont été renvoyées devant la chambre correctionnelle : Antoine Deltour, un autre ancien de PwC et le journaliste Edouard Perrin.

Face à la  justice Antoine Deltour devra répondre des faits de « vol domestique, d’accès ou de maintien frauduleux dans un système informatique, de divulgation de secrets d’affaires, de violation de secret professionnel et de blanchiment-détention des documents soustraits ». Les documents détournés avaient notamment alimenté l’émission Cash Investigation diffusée en 2012 sur France 2 et consacrée à l’évasion fiscale vers le Luxembourg, puis, en novembre 2014, l’enquête du consortium international de journalistes d’investigation qui avait mené, en novembre 2014 au scandale Luxleaks.

Un deuxième ancien collaborateur de PwC, un Français de 38 ans, se voit reprocher les mêmes infractions pour des faits différents et postérieurs à ceux commis par Antoine Deltour. Les informations ainsi divulguées ont donné lieu à une deuxième affaire Luxleaks, quelques mois plus tard.

Le journaliste Edouard Perrin, quant à lui, doit répondre comme coauteur ou complice des infractions de divulgation de secrets d’affaires et de violation de secret professionnel et, comme auteur, de l’infraction de blanchiment-détention des seuls documents soustraits par le second collaborateur.

Cinq audiences sont prévues, le mardi le 26 avril, le mercredi le 27, le jeudi 28 avril, le mardi 3 et le mercredi 4 mai 2016.

L’affaire sera traitée par la 12e chambre correctionnelle du tribunal d’arrondissement de Luxembourg.

 

LH

 

Lire aussi: Le journaliste Edouard Perrin aurait eu un rôle «actif» dans le vol des documents de PwC

Luxleaks: La version d’Antoine Deltour

Inculpation au Luxembourg du journaliste qui a révélé le LuxLeaks

Juncker a retrouvé la «feuille volante» du rapport Krecké

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE