Festival de Cannes / Le cinéma a bon fonds

Un millier de personnes vivent autour de l'industrie du cinéma au Luxembourg
Cannes reste une étape incontournable pour les producteurs. Dans la galerie Mercure, à Esch-sur-Alzette, le réalisateur Andy Bausch a planté ses caméras. Il tourne Rusty boys, l’histoire d’une bande de vieux qui ont décidé de lancer leur propre maison de retraite. Une dizaine de rôles, une équipe de 150 personnes… ce n’est pas rien. Son
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.