L’autre face du nation branding

Marc Fassone Le Grand-Duché reste encore perçu comme le complice des fraudeurs. Les réels efforts entrepris depuis trois ans n’ont pas encore gommé la mauvaise image du pays chez ses voisins. Et si le fameux objet symbolique du pays et de son savoir-faire sur lequel planchent les spécialistes du nation branding – lire aussi en
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.