L’Afrique dépouillée/Tollé muséal: le président Macron défendla restitution des œuvres mal acquises

Michel Petit /Les gouvernements se suivent et ne se ressemblent pas. En décembre 2016, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, avait répondu sèchement au nouveau président béninois, Patrice Talon, s’appuyant sur l’argument juridique: «Conformément à la législation en vigueur, les biens – ceux que revendique le Bénin – sont soumis aux principes d’inaliénabilité, d’imprescriptibilité
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.