Le juge qui pensait tout haut/Justice europeenne

Dominique Seytre / La Cour aurait pu se passer de l’incident. L’Union européenne aussi. Un ministre polonais accuse le vice-président de la Cour, Antonio Tizzano, d’avoir suggéré à la Commission européenne un moyen de punir la Pologne alors qu’il présidait une audience entre les deux parties! L’intéressé nie, mais le mal est fait. Grand écho
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.