Le constructeur britannique Jaguar Land Rover annonce 4.500 suppressions d’emplois

Le constructeur britannique d’automobiles Jaguar Land Rover a annoncé jeudi la suppression de 4.500 emplois dans le monde, soit plus de 10% de ses effectifs, sur fond de marché déprimé par la désaffection du diesel et les incertitudes du Brexit.

Cette réduction d’effectifs, annoncée dans un communiqué de l’entreprise propriété de l’indien Tata Motors, va concerner surtout le Royaume-Uni et s’inscrit dans le cadre d’un vaste plan d’économies de 2,5 milliards de livres.

Jaguar Land Rover va supprimer 5.000 emplois au Royaume-Uni

Le constructeur automobile Jaguar Land Rover va supprimer jusqu’à 5.000 emplois au Royaume-Uni, soit plus de 10% de ses effectifs, affecté notamment par une chute des ventes en Chine et les incertitudes du Brexit, rapporte jeudi la BBC.

Le groupe, qui emploie plus de 40.000 personnes au Royaume-Uni, n’était pas immédiatement joignable par l’AFP. Selon la BBC, ces suppressions d’emplois font partie d’un plan de réduction des coûts de 2,5 milliards de livres (2,8 milliards d’euros) et seront annoncées jeudi. Elles viseront principalement des postes dans les services administratifs, de marketing et de direction, mais le personnel de production devrait également être touché. Ces coupes claires sont une résultante d’une chute des ventes en Chine et de celles des véhicules diesel, ainsi que des inquiétudes sur la compétitivité britannique après le Brexit, prévu fin mars, indique la BBC en citant des sources internes au groupe, sans les nommer.

En juillet 2018, le constructeur automobile avait menacé de réduire ses dépenses au Royaume-Uni en cas de Brexit dur, un scénario mis en avant par le gouvernement qui peine à convaincre les députés britanniques d’adopter l’accord de divorce négocié avec l’Union européenne.