Istanbul, l’objet du désir d’Erdogan

L’ancienne capitale de l’Empire ottoman est «le bien le plus précieux du pays», aime à répéter le président turc Recep Tayyip Erdogan. Originaire d’Istanbul, dont il a été le maire (1994-1998) et où il a construit son aura politique, l’homme fort d’Ankara a fait de «sa» ville une terre de reconquête idéologique. De l’expansion des
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.