Invitation à la dérive/Nomadisme (4): New Babylon

Décrire une ville dans une série consacrée au nomadisme pourrait paraître aussi improbable que d’insérer un marin dans une galerie de portraits de sédentaires. Et pourtant, dans sa volonté de baisser le rideau sur la société du spectacle, le mouvement situationniste, mené par Guy Debord, avait aussi pensé à en adopter le décor, en veillant
Cher lecteur, Cet article fait partie de l'offre prémium du Jeudi. Cliquez ---ici --- pour décourvir nos différentes formules d'abonnement. ---Abonnez-vous--- ou ---identifiez-vous--- pour lire le reste de l'article.