Inspiration et enrichissement

Guy de Muyser, ancien ambassadeur Cher Jeudi,

Au moment où vous fêtez vos (premières!) vingt années d’existence, la durée de mon abonnement, n’est-ce pas aussi un «contrat de fidélité»?

Mais d’abord: ce que j’apprécie chez vous?

En premier lieu, l’actualité et la variété des sujets que vous abordez dans des domaines aussi divers que la politique, la culture, l’économie, les sciences et l’histoire (pour ne citer que ceux qui m’intéressent plus directement). Ensuite, la diversité des points de vue qui s’expriment dans vos colonnes. Enfin, la qualité – tant en contenu que dans l’expression – de la grande majorité des textes que vous publiez. Enfin, vos agendas qui attirent mon attention sur des évènements ou manifestations qui auraient pu m’échapper.

Pour résumer: Le Jeudi, tour à tour, m’inspire et m’enrichit.

Il stimule ma compréhension ou du moins ma prise de conscience, ma réflexion, et donc mon jugement – au point qu’il m’arrive de m’y référer dans le cours de sciences politiques que je donne à la Miami University de Differdange.

Ne concluez pas de ces propos élogieux que ma fidélité serait aveugle! Si je parcours vos pages avec curiosité, intérêt, souvent avec plaisir, je ne me prive pas de les évaluer, jauger, voire critiquer selon mes propres convictions et critères… et en les comparant aussi, bien sûr, à d’autres sources.

En cette occasion jubilaire, je suis en tout cas ravi d’assurer Le Jeudi – et toutes celles et ceux qui y collaborent – de toute mon appréciation sous forme d’applaudissements reconnaissants. (En ajoutant, dans ce monde matérialiste où tout ou presque, se chiffre, que je considère mon abonnement comme un investissement de toute première qualité!)

En résumé: merci Le Jeudi et ad multos annos!