Deux morts dans les inondations en Australie

Deux corps ont été découverts mardi dans le nord-est de l’Australie, frappé par un déluge historique et où la persistance des pluies fait redouter de nouvelles inondations.

Le Premier ministre Scott Morrison a effectué une tournée dans la région affectée par ces précipitations, d’une ampleur telle que cela n’arrive qu' »une fois par siècle », selon les autorités de l’État du Queensland. Des milliers de maisons et voitures ont été inondées, écoles et aéroports ont dû fermer. « Ça va tout simplement être dur, être dur pendant un moment », a déclaré M. Morrison, exprimant sa compassion pour les gens ayant perdu leur maison. « Le vrai travail, c’est d’assurer qu’ils pourront nettoyer et reconstruire leur vie. »

Dans la localité sinistrée de Townsville, la police a annoncé mardi soir la découverte de deux corps au cours de ses recherches pour retrouver deux hommes âgés d’une vingtaine d’années, vus pour la dernière fois au pic du déluge lundi matin.

Cette ville côtière a été durement touchée, avec l’évacuation de plus de 650 personnes, tandis que 11.000 foyers restaient privés d’électricité mardi. 9.000 autres ont sollicité de l’aide. « Les gens et les commerces ont tout perdu », a décrit à l’AFP Rebecca Chilmaid, une professeure de gymnastique. « Je m’assieds et je lutte pour ne pas pleurer en pensant à tout ça. »

Dans certaines zones le niveau des eaux descendait, mais les météorologues prévenaient qu’un retour à la normale ne serait pas immédiat. « Nous nous attendons à ce que cette mousson reste active durant les jours à venir, avec potentiellement une amélioration durant le week-end, donc on peut voir le bout du tunnel », a déclaré Richard Wardle, du Bureau de météorologie du Queensland. « Mais nous nous attendons à de nouvelles périodes de fortes pluies, pour certaines très fortes, sur le nord-est tropical dans les prochains jours », avec un « risque élevé d’inondations subites », a-t-il ajouté. Si les régions septentrionales de l’immense île-continent sont habituées aux fortes pluies en période de mousson, cette année elle se sont révélées beaucoup plus intenses que la normale.

 

Inondations en Australie: un nouveau déluge redouté Townsville

 

Les autorités en Australie ont mis en garde mardi contre de nouvelles très fortes pluies et inondations subites dans le nord-est du pays, où la mousson a déjà fait s’abattre un déluge historique.

Le Premier ministre Scott Morrison a effectué une tournée dans la région affectée par ces inondations qui n’arrivent « que tous les cent ans », selon l’Etat du Queensland. Des milliers de maison ont été inondées, les écoles et les aéroports sont fermés et des crocodiles ont été vus dans les rues de Townsville. « Ça va tout simplement être dur, être dur pendant un moment », a déclaré M. Morrison, exprimant sa sympathie pour les gens ayant perdu leur maison. « Le vrai travail, c’est d’assurer qu’ils pourront nettoyer et reconstruire leur vie ».

Dans certaines zones les eaux descendaient, mais les météorologues prévenaient qu’un retour à la normale ne serait pas immédiat. « Nous nous attendons à ce que ce système de mousson demeure actif durant les jours qui viennent, avec potentiellement une amélioration durant le week-end, donc on peut voir le bout du tunnel », a déclaré Richard Wardle, du Bureau de météorologie de l’Etat du Queensland, dans le nord-est du pays.

« Mais nous nous attendons à de nouvelles périodes de fortes pluies, pour certaines très fortes, sur le nord-est tropical dans les prochains jours », avec un « risque élevé d’inondations soudaines », a-t-il ajouté. Si les régions septentrionales de l’immense île-continent sont habituées aux fortes pluies en période de mousson, cette année elle se sont révélées beaucoup plus intenses que la normale.

La région reçoit en moyenne 2.000 millimètres de pluie chaque année, mais certaines villes pourraient dépasser ce seuil en seulement quelques jours, faisant parler les locaux de « Big Wet » (« grosse humidité »).

La localité de Townsville a été durement touchée, avec une évacuation pour plus de 650 personnes, tandis que 11.000 foyers restaient privés d’électricité mardi. C’est une chaleur intense qui avait caractérisé le début de l’été austral, avec le mois de janvier le plus chaud jamais enregistré. Elle a aggravé la sécheresse dans l’intérieur des terres et provoqué des feux de forêt