Grand ménage au Mudam

Au Mudam, la collection et le programme éducatif seront au centre, Suzanne Cotter s’y engage.

Et donc, un lieu permanent dédié au programme pédagogique sera créé au premier étage du musée. Quant au Pavillon Leir, au rez-de-chaussée, il reprend illico son rôle lié aux expos, aux œuvres de la collection, à l’exemple de l’installation Fixed Points Finding a Home de l’artiste new-yorkaise Sarah Sze. Le dessin mural de Marc Couturier, réalisé in situ pour l’ouverture du Mudam, sera à nouveau montré dès le 8 avril, La célèbre Chapelle de Wim Delvoye, exposée en continu depuis 2006, ne sera plus visible à partir du 28 mai, remplacée en automne par la sculpture Untitled (Truck Tyre) du même Delvoye. Pour l’heure, dans le parc, se déploie Wind Caravan, une œuvre du Japonais Susumu Shingu, composée de 21 sculptures animées par le vent.